Activités de la semaine

  • Samedi 12 novembre 

Les élèves ayant des correspondants se sont rejoints à l’aéroport de Blagnac avec leur famille afin d’accueillir les correspondants. Nous avions composé une belle banderole, symbole d’amitié.

Dès le lendemain, nous avons voulu partager un moment pour faire connaissance tout en s’amusant ; ainsi certains se sont rejoints au bowling et d’autres chez Emma Larrive où ils ont passé l’après-midi ensemble.

  • Lundi 14 novembre :

Toute la classe a fait connaissance avec les correspondants ; l’excitation et la joie se lisaient sur les visages.

Cette journée a été consacrée à la visite de la ville meurtrie d’Oradour- sur-Glane. Sur le trajet en direction d’Oradour nous avons fait connaissance dans une ambiance conviviale. A Oradour, nous avons tous partagé l’histoire tragique du lieu. Nous avions aussi invité à ce voyage les élèves du lycée inscrits en Français Langue Étrangère (FLE) dans le cadre de l’amitié européenne.

  • Mardi 15 novembre :

Nous sommes allés au lycée afin de montrer une journée type en nous divisant en deux groupes ; le matin un groupe a participé à une animation du Goethe Institute afin de découvrir mutuellement nos pays respectifs, le deuxième groupe était en cours.

Cette journée était basée sur l’échange, la découverte et surtout l’amitié.

  • Mercredi 16 novembre :

Le matin certains camarades avaient cours, d’autres pas. L‘après-midi nous avons fait diverses activités ; certains d‘entre nous on fait visiter leur village ou ville.

  • Jeudi 17 novembre :

Nous sommes allés au musée aéronautique Aéroscopia pour faire connaître à nos correspondants la richesse des programmes européens tels que Airbus et son implantation à Toulouse.

Sur place nous avons fait la connaissance de M. SMYTH, vice-président d’Airbus, qui nous a permis de bénéficier d’une visite guidée en Allemand et en Français. Cela était très instructif et intéressant.

Nous avons poursuivi la journée dans le centre-ville de Toulouse. Nous avons déjeuné en petits groupes séparés, fait les boutiques, visité et partagé des fous- rires, des moments de complicité. Pour terminer la journée, malgré la fatigue une soirée a été organisée pendant laquelle chacun a pu montrer ses talents pour la danse. Cette soirée mémorable a permis de nous rapprocher davantage.

  • Vendredi 18 novembre :

Une cérémonie du souvenir au « Carré allemand » du cimetière urbain de Montauban était programmée, cérémonie partagée dans l’émotion. Quand est venu le moment de déposer les bougies ainsi que la terre apportée d’Allemagne par les élèves, aux pieds des tombes des soldats allemands tombés pendant la Première Guerre Mondiale, les visages étaient tristes. Certains ont pris la main de leurs correspondants pour montrer que les guerres et la haine entre les deux pays sont bien finies, que le partage, l’amitié et la paix dominent aujourd’hui.

A la fin de cette cérémonie, nous nous sommes rendus au CDI du lycée afin d’évoquer les dégâts de la Première Guerre Mondiale sur les relations entre pays.

L’après-midi, le Préfet nous a fait l’honneur de nous inviter à la préfecture afin de nous féliciter et nous encourager dans notre démarche européenne de partage entre Allemands et Français et nous rappeler les symboles de la République.

A l’issue de cette rencontre, nous nous sommes promenés par petits groupes dans Montauban, certains ont fait les boutiques, d’autres ont visité le centre-ville et d’autres sont allés boire un café ou chocolat chaud Place Nationale.

Nous avons ensuite été accueillis à la mairie par les élus qui nous ont fait visiter l’établissement puis qui nous ont expliqué le fonctionnement de la politique de la ville. Par la suite, nous avons partagé un goûter avec Madame le Maire qui a tenu à nous remercier de partager cette amitié franco-allemande. C’est après ce discours que nous nous sommes quittés riches de nouveaux souvenirs tout en pensant à notre prochaine rencontre à Perleberg en janvier.

  • Dimanche 20 novembre :

Les mots « Rendez-vous en janvier » ont scellé nos derniers échanges empreints de tristesse mais aussi de beaux souvenirs et d’une belle et merveilleuse amitié.

Bastien Gironis et Nicolas Holins

Publicités