Mémorial aux Juifs assassinés d’Europe

Le Mémorial aux Juifs assassinés d’Europe est situé au centre de Berlin. C’est un lieu de commémoration de l’Holocauste en Allemagne.

Sa construction a commencé le 1er avril 2003 et il a ouvert officiellement ses portes le 12 mai 2005. Le Mémorial se compose de 19 000 m2 de stèles, d’un centre d’information ainsi que d’un centre historique des crimes commis pendant la Seconde Guerre mondiale. Il comporte 8 pièces : le prélude, la salle des dimension, la salle des familles, la salle des noms, la salle des lieux, le portail commémoratif, la base des données et les archives vidéo.

Le prélude est un aperçu de la politique de terreur menée par le régime national-socialiste de 1933 à 1945, où se trouvent des bandes de textes et des photos représentant la persécution et le meurtre des juifs européens. La salle des dimensions est une salle où se trouve des citations de journaux intimes, des lettres et d’ultimes notes écrites pendant la persécution. Est aussi inscrit le nombre de victimes par pays européens. La salle des familles retrace le destin de 15 familles juives, où se trouvent des photos et des documents personnels qui illustrent la dispersion, la déportation et l’assassinat. Dans la salle des noms, on peut écouter un enregistrement qui évoque les noms et les biographies des juifs assassinés et disparus dans l’Europe. Si l’on écoutait l’enregistrement en entier, il durerait 6 ans 7 mois et 27 jours. La salle des lieux expose l’extension géographique de l’Holocauste en Europe. Le portail commémoratif propose des informations actuelles et historiques sur les lieux de commémoration, musées et mémoriaux. La base de données permet de faire des recherches individuelles. Les archives vidéos comportent des interviews de survivants de l’Holocauste.

2

1

3

4

5.png

6

7

Après cette visite très intéressante et très touchante du Mémorial, nous avons pu visiter Berlin, qui est une ville magnifique et très grande.

8

9

10

 11

 

Pendant que la classe visitait le mémorial de l’Holocauste, j’ai pu, grâce à ce voyage extraordinaire, retrouver les traces de mon arrière arrière grand-mère. Elle a été déportée lors de la seconde guerre mondiale et a vécu des choses horribles. J’ai appris qu’elle était résistante et je suis très fière de cela. Après 7 mois de misère, de tristesse, d’angoisse, de douleur et de peur, elle a succombé.

J’ai retrouvé la tombe où ses cendres ont été déposées. C’était un moment très émouvant et très touchant. Après avoir posé des fleurs et avoir commémoré tous les résistants, je repars la tête haute et fière de ma famille. Certains n’arrivent pas imaginer ce qu’ils ont vécu dans ses camps de concentration, mais quand on arrive à l’imaginer, on ne peut que pleurer et souffrir avec eux.

12

p1.png
Les trois tombes commémorent le souvenir des résistants français, à l’arrière le grand mémorial de tous les résistants d’Europe
p2.png
Tombes des résistants des Pays-Bas et de Belgique
p3.png
« J’ai déposé des fleurs sur les tombes des résistants français où se trouve mon arrière grand-mère. »

Jade et Alicia

 

Publicités